Portrait

Arbre à oiseaux

Les sculptures de Tuckson font souffler un vent interculturel et l’inventivité évocatrice du Nouveau Réalisme. Adepte du recyclage, Tuckson collectionne la ferraille, avec une prédilection pour les outils agricoles. Mécanicien ou magicien de la création, il assemble ses trouvailles avec d’éblouissantes pierres qu’il sculpte selon l’ancestrale culture Shona. Contraste des techniques, choc des matériaux pauvres versus la beauté caressante de la pierre rehaussent l’expression d’un monde fabuleux. Les volatiles sont des interlocuteurs phares de l’artiste. Emblème national, motif inné des sculpteurs de Harare, les oiseaux de Tuckson arborent de singuliers plumages… et la poésie des ramages.
Né en 1965, Takawira Tuckson Muvezwa travaille près de Harare, la bouillonnante capitale du Zimbabwe et un des centres du renouveau de l’art africain. Tout jeune, il est employé à des travaux de nettoyage à la National Gallery of Zimbabwe. C’est pour lui une immersion au cœur du patrimoine de son pays, mais aussi l’occasion de se faire remarquer lors d’un concours. Il se lance ainsi dans la grande aventure de la sculpture et confronte au quotidien tradition et contemporanéité. Après plusieurs expositions aux Pays-Bas, Tuckson a exposé pour la première fois en Suisse en 2012 au Château de Gruyères, dans le canton de Fribourg.